Le mot du maire

Protection de l'environnement, santé, patrimoine : nous sommes mobilisés !

La transition environnementale, devenue nécessaire si nous souhaitons léguer une planète vivable aux générations futures, est engagée à Joigny. Dans mon esprit, la question environnementale est indissociable de la question sociale. La création de la « ceinture verte », à Joigny est en cours. Notre ville, qui avait répondu à un appel à projet de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) nommé « Quartiers fertiles » a été lauréate : ce sont 300 000 € qui nous sont attribués pour installer une entreprise d’insertion de maraîchage bio, afin de pourvoir nos cantines scolaires. Dix à 15 emplois seront créés à ces fins. Et cela nous permettra également de doter les habitants volontaires, dépourvus de jardin dans leur habitation, d’un terrain cultivable. Au-delà, nous poursuivons notre travail afin de vous proposer un maillage efficace et efficient en matière de mobilités douces, dont on reparlera ce mois de mai, avec l'opération "mai à vélo". La transition, c'est aussi repenser nos espaces verts, ce que nous faisons et qui est déjà perceptible pour celles et ceux qui y regardent de près. Si l’enjeu est de maintenir l’aspect esthétique de notre ville fleurie, il est aussi de s’interroger sur les essences que nous plantons, que nous souhaitons moins consommatrice d’eau et d’entretien. Enfin, cette transition est également perceptible dans notre forêt, fragilisée par le scolyte, où, sous l’impulsion de Frédérique Colas, 1ère adjointe au Maire, nous avons répondu à une expérimentation qui nous conduira, en lien avec l'Office National des Forêts, à replanter plus de 4000Chênes
sessiles franco-turcs. Le réchauffement climatique est là, et il nous faut tester des essences capables de l’affronter.

Autre sujet d’actualité : la santé. Notre centre de vaccination communal monte en puissance, au gré des doses qui nous sont attribuées par l’Etat. Toutes celles et tous ceux qui ont déjà pu y être accueillis ont pu mesurer l'extraordinaire travail effectué par les professionnels de santé qui s’y relaient, par les bénévoles et par les services de la ville. Au-delà, notre hôpital demeure un sujet d’attention quotidien et le défendre une absolue priorité. A force de réunion et de travail de conviction, je suis heureux d’avoir obtenu sur une des enveloppes issues du "Ségur de la santé", la somme de 3,6 millions d'euros pour Joigny. De ce fait, nous pourrons envisager d’engager le projet de mise aux normes du bâtiment historique situé avenue Gambetta. Mais il faut continuer le travail, car nous avons également besoin de moyens pour refaire notre EHPAD public. Enfin, une excellente nouvelle côté « couverture médicale » : le conseil communautaire a voté l’achat d’un local qui deviendra, à l’automne prochain, le cabinet de jeunes dentistes qui s’installeront à Joigny. Et je sais combien les soins dentaires sont devenus difficiles dans notre département.

Un autre marqueur de notre action réside dans la défense de notre patrimoine. En centre-ancien, cela se traduit par la mise en place d'outils performants pour permettre au plus grand nombre de propriétaires de participer à ce formidable défi collectif qu'est la rénovation de notre centre-ancien, à travers l’isolation des habitations et la réfection des façades. C'est en place et cela commence à produire ses effets, nous y revenons dans ce Joigny Infos. Un centre-ancien qui, désormais, trône en bonne place dans la prochaine mouture du fameux Guide vert édité par Michelin !

Ce mois de juin verra les contraintes liées à la crise sanitaire de desserrer. Tant mieux, il était temps ! La ville sera au rendez-vous pour que nous puissions reprendre une vie plus « normale »...

Votre maire,
Nicolas SORET

Twitter Facebook email

Mairie :

  • 3 quai du 1er Dragons, 89300 Joigny
  • Le lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 ; le mardi de 14h à 17h30 ; le mercredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 ;
    le jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 ; le vendredi de 14h à 16h30 ; le samedi (permanence du service population) de 9h à 12h.
  • Pour toute demande ou renouvellement de carte nationale d’identité ou de passeport, un rendez-vous doit être pris au préalable auprès du service population, tél 03 86 92 48 00 ou 03 68 33 92 20.
 
Tél 03 86 92 48 00 / Fax 03 86 92 48 01
Top