Le mot du maire

Chères Joviniennes, Chers Joviniens,

Deux bonnes nouvelles pour Joigny, dans un contexte compliqué. À l’aube de ce nouveau mandat, les défis auxquels les élus locaux sont confrontés sont aussi considérables qu’inédits. C’est le cas à Joigny. C’est presque une question d’habitude.
Déjà en 2008, nous avions dû faire face, sitôt élus, à la délocalisation de l’entreprise STYPEN, aux fermetures du tribunal d’instance et de commerce, et surtout au départ du régiment militaire.

Déjà en 2014, le début de mandature avait été marqué par les annonces des baisses drastiques de dotation de l’État aux collectivités (qui a privé Joigny et sa communauté de communes de plusieurs millions d’euros de ressources) et le projet de la loi NOTRe (Nouvelle Organsiation Territoriale de la REpublique), annonciateur de restructurations territoriales massives.

Six ans plus tard, ce sont de tout autres évènements qui viennent perturber les projets et les intentions initiales des élus. La crise sanitaire a d’ores et déjà imposé des adaptations profondes du fonctionnement de nos territoires et de nos services publics. Les impacts budgétaires du confinement et de ses suites sont lourds, et encore évolutifs. Quant aux enjeux économiques et sociaux, le pire pourrait être devant nous.

Pourtant, malgré les incertitudes qui persistent, l’ambiance n’est ni à l’amateurisme, ni à la morosité. Encore moins au défaitisme. Avec l’équipe qui m’accompagne, nous redoublons de travail, pour nous inscrire dans les différentes temporalités : le présent, pour répondre aux besoins du quotidien, et l’avenir, pour préparer Joigny aux défis qui s’annoncent.

Deux annonces, deux victoires, fruit d’un gros travail :

– Joigny accueillera dès 2022 un service du ministère de l’économie et des finances. Un service national de "publicité foncière", c’est-à-dire en charge, pour tout le territoire français, de recenser les propriétés foncières, leurs ventes, leurs achats, leurs transmissions. On appelait autrefois ce service "conservation des hypothèques". Ce sont entre 45 et 50 agents de l’État qui seront affectés à Joigny.

– Joigny a été retenue dans le programme "Petites villes de demain". En ma qualité de vice-président de l’association des petites villes de France (APVF), j’avais été désigné pour travailler aux côtés de la Ministre de la Cohésion des Territoires à l’élaboration de ce programme, dédié aux communes de 3 000 à 20 000 habitants. Un investissement que je ne regrette pas : Joigny va être l’une des premières villes en France de cette strate à pouvoir émarger à ce programme et aux fonds qui lui sont dédiés. L’enjeu est clair : au même titre que notre inscription dans la "Politique des quartiers prioritaires" en 2014 avait permis à Joigny de pouvoir mobiliser des crédits régionaux, nationaux et européens pour le quartier de La Madeleine, notre inscription dans le programme "Petites villes de demain" va nous permettre d’engager la réhabilitation de la vieille ville, qui en a bien besoin. Vous pourrez en voir les premiers effets dans quelques mois !

Mais au-delà de ces enjeux d’avenir, je n’oublie pas que l’une des missions que vous m’avez confiées, c’est d’assurer votre bien-être au quotidien. Avec la directrice générale des services et le directeur des services techniques, nous avons souhaité faire évoluer l’organisation de nos services. Propreté, espaces verts, voirie : je sais combien nous sommes attendus sur ces sujets. Efficacité, réactivité doivent nous guider. Et pour cela, nous devons transformer nos organisations. Une collectivité doit
savoir évoluer, s’adapter. Comme une entreprise doit vivre avec l’évolution de son marché. Nous y travaillons, ardemment. Et avec passion.

 

Votre dévoué maire
Nicolas SORET

Twitter Facebook email

Mairie :

  • 3 quai du 1er Dragons, 89300 Joigny
  • Le lundi de 9h à 12h et de 14h à 18h ; le mardi de 14h à 18h ; le mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h ;
    le jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h30 ; le vendredi de 14h à 16h30 ; le samedi (permanence du service population) de 9h à 12h.
  • Pour toute demande ou renouvellement de carte nationale d’identité ou de passeport, un rendez-vous doit être pris au préalable auprès du service population, tél 03 86 92 48 00 ou 03 68 33 92 20.
 
Tél 03 86 92 48 00 / Fax 03 86 92 48 01
Top